VIDEO. "J'aimerais que la pression soit mise sur des firmes qui aujourd'hui échappent à l'impôt", déclare François Ruffin

Le député de La France insoumise apprécie que la France introduise une taxe GAFA en 2019, faute d'accord européen, parce que l'injustice fiscale se trouve "au cœur de la crise" des "gilets jaunes".

RADIO FRANCE

François Ruffin, député La France insoumise (LFI) a jugé, jeudi 6 décembre sur franceinfo, que l'instauration possible d'une taxe en France sur les géants numériques dont Google, Apple, Facebook et Amazon (GAFA) était une "excellente nouvelle". Annoncée par le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, cette taxe sera mise en oeuvre dès 2019 si les discussions en cours au niveau européen n'aboutissent pas.

"Maintenant, Bruno Le Maire avait promis que cela se ferait au niveau européen, c'est lui qui s'y était engagé devant le Parlement européen", a nuancé l'élu de la Somme. Le parlementaire a ensuite établi un lien direct entre la taxe GAFA et le mouvement des "gilets jaunes". "Cette histoire-là, il est évident qu'elle se trouve au coeur de la crise des "gilets jaunes", a-t-il affirmé. "La tricherie de quelques-uns produit du découragement et du dégoût chez l'ensemble. Il faut donc des impôts justes, qui doivent peser d'abord sur les grosses firmes, et les plus riches de ce pays. Non pas pour les sanctionner, mais parce que cela sera juste fiscalement", a conclu François Ruffin.

Le député de La France insoumise, François Ruffin, invité de franceinfo, jeudi 6 décembre 2018.
Le député de La France insoumise, François Ruffin, invité de franceinfo, jeudi 6 décembre 2018. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)