Société : les Gilets jaunes du rond-point de Roppenheim, quatre ans après

Publié Mis à jour
Société : les Gilets jaunes du rond-point de Roppenheim, quatre ans après
Article rédigé par
H. Hug, J.-M. Lequertier, D. Fuet, S. Lacombe - France 3
France Télévisions
En novembre 2018, un siège se montait sur le rond-point de Roppenheim (Bas-Rhin). Que sont devenus les Gilets jaunes qui en étaient les instigateurs ?

En novembre 2018, les Gilets jaunes alsaciens avaient installé leur campement au rond-point de Roppenheim (Bas-Rhin), à deux pas de la frontière allemande. Quatre ans plus tard, Stéphane Beiner ne porte plus son gilet jaune, mais les raisons de la colère sont toujours là. Plus question toutefois de repartir au combat : salarié à l'époque des Gilets jaunes, il a monté une boucherie avec sa femme. "Je trouve que c'est une époque qui est passée. Aujourd'hui, ce qui compte le plus, c'est mon travail d'artisan", confie-t-il. 

Retour à la réalité 

En 2018, les Gilets jaunes y croyaient pourtant dur comme fer. Une nouvelle vie, bonne enfant et solidaire, s'organisait sur le rond-point. Au bout d'un mois et demi, ce fut le retour à la réalité. "On a essayé, c'est la satisfaction qui nous reste", confie Linda Haushalter Dumont. Malgré la déception, elle n'a pas renoncé et reste révoltée par les inégalités. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.