Politique : la crise des Gilets jaunes et ses effets sur la relation entre Édouard Philippe et Emmanuel Macron

Publié Mis à jour
Politique : la crise des Gilets jaunes et ses effets sur la relation entre Édouard Philippe et Emmanuel Macron
France 3
Article rédigé par
J.Daguerre, T.Lelong, M.Rénier - France 3
France Télévisions

Jeudi 19 mai, l'émission "Complément d'enquête" se questionne sur Édouard Philippe et sur comment la crise des Gilets jaunes a bouleversé sa relation avec Emmanuel Macron 

Jeudi 19 mai, l'émission Complément d'enquête s'intéresse à la façon dont Édouard Philippe, alors Premier ministre, et Emmanuel Macron ont traité la crise des Gilets jaunes et comment cela a pu créer des tensions entre eux. "Ça va être le début du calvaire pour Édouard Philippe, qui va, pour le coup, subir l'Élysée", indique Yaël Goosz, chef du service politique de France Inter. À l'époque, le Premier ministre aurait proposé de démissionner, ce qu'Emmanuel Macron a refusé, pour monter lui-même en première ligne.  

Opposés à propos de l'aide accordée 

Pour certains, cette stratégie était une erreur. "Traditionnellement, la côte de popularité du Premier ministre baisse, tandis que le Président de la République se maintient, en évitant d'aller au front", analyse Jean-Marc Borello, président du groupe SOS. Édouard Philippe a cependant lui aussi participé au Grand débat et ne trouve pas que la critique soit fondée. Le Premier ministre et le président se seraient aussi opposés au sujet de l'aide accordée aux Gilets jaunes.   

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.