Polémique : un référendum d'initiative citoyenne pour quoi faire ?

Les "gilets jaunes" ne veulent pas se contenter de mesures budgétaires. Ils veulent prendre la parole grâce au référendum d'initiative citoyenne.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Sur un rond-point aux abords de Rennes (Ille-et-Vilaine), voici les questions que les "gilets jaunes" et ceux qui les soutiennent poseraient lors d'un référendum d'initiative citoyenne. "Souhaitez-vous augmenter le smic ou élargir les mesures que Macron a proposées ?", répond une manifestante. "Faut-il changer la Constitution pour avoir une République plus directe ?", propose de son côté un autre soutien aux "gilets jaunes". Ségolène Royal, dans les colonnes du Parisien, lundi 17 décembre, se montre favorable à ce type de consultations. "Osons la révolution participative", lance-t-elle.

Dans les programmes présidentiels de Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan

Durant la campagne de 2017, le référendum d'initiative citoyenne figurait dans les programmes de Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan. La France insoumise prépare en ce moment une proposition de loi. "Plus le peuple a la parole, mieux c'est. Le peuple, c'est toujours la bonne solution", soutient Éric Coquerel, député LFI.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants \"gilets jaunes\" signent une pétition en faveur d\'un référendum populaire réclamant la destitution du président français alors qu\'ils participaient à une marche civique au Mans (Sarthe), le 24 novembre 2018.
Des manifestants "gilets jaunes" signent une pétition en faveur d'un référendum populaire réclamant la destitution du président français alors qu'ils participaient à une marche civique au Mans (Sarthe), le 24 novembre 2018. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)