Péages : Vinci Autoroutes fait marche arrière

Vinci Autoroutes renonce finalement à faire payer aux automobilistes les péages gratuits pendant la mobilisation des "gilets jaunes".

France 3

Qui va payer pour compenser le manque à gagner des opérations "péages gratuits" organisées par les "gilets jaunes" ? Alors que Vinci Autoroutes envisageait de faire payer l'addition aux automobilistes filmés lors des blocages, la société a finalement renoncé à cette idée. Le journaliste Viktor Frédéric se trouve en direct du ministère des Transports où une réunion se tient mardi 18 décembre au soir. Il indique que de son côté, la société APRR envisage la mise en place d'amendes pour les automobilistes.

La hausse des tarifs autoroutiers n'est pas encore fixée

La question fera donc débat, "alors même que doit être décidé l'augmentation des tarifs autoroutiers", rapporte le journaliste. La hausse automatique pourrait atteindre 1,9%, mais son montant doit encore être discuté. "En pleine crise des 'gilets jaunes', toucher aux portes-feuilles des automobilistes est une question plus que jamais sensible", conclut Viktor Frédéric. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Pendant ce temps, la mobilisation continue ailleurs en France. Comme ici, à Muret près de Toulouse (Haute-Garonne), à l’entrée d’un péage, où l\'on retrouve une femme arborant un gilet jaune qui brandit une pancarte sur laquelle est écrit : \"Souriez, c’est pas taxé\".
Pendant ce temps, la mobilisation continue ailleurs en France. Comme ici, à Muret près de Toulouse (Haute-Garonne), à l’entrée d’un péage, où l'on retrouve une femme arborant un gilet jaune qui brandit une pancarte sur laquelle est écrit : "Souriez, c’est pas taxé". (PASCAL PAVANI / AFP)