"Nuit jaune" : la situation tourne court à Paris

En direct de la la place de la République à Paris, Clément Le Goff fait un état des lieux de la "nuit jaune", qui avait été officiellement déclarée jusqu'à 22 heures samedi 26 janvier.

FRANCE 2

"La 'nuit jaune' qui était annoncée a tourné court. La place de la République a été évacuée par les forces de l'ordre", indique Clément Le Goff, journaliste France 2, en direct depuis les lieux. "Elle était pourtant déclarée en préfecture jusqu'à 22 heures, mais des projectiles ont été lancés à l'encontre des forces de l'ordre. Les gendarmes mobiles et les CRS ont reçu l'ordre de disperser les manifestants. C'est donc l'épilogue d'une nouvelle journée de violences à Paris."

Des blessés des deux côtés

Tout avait pourtant bien commencé et dans le calme, avec quatre cortèges distincts. "Une fois les derniers arrivés à la place de la Bastille, la situation a dégénéré. Il y a des blessés des deux côtés et on compte samedi 26 janvier, au soir, 56 personnes interpellées, selon le dernier bilan de la préfecture de police", indique encore le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants rassemblés en haut des Champs-Elysées à Paris lors d\'une des manifestation du onzième samedi de mobilisation des \"gilets jaunes\", le 26 janvier 2019.
Des manifestants rassemblés en haut des Champs-Elysées à Paris lors d'une des manifestation du onzième samedi de mobilisation des "gilets jaunes", le 26 janvier 2019. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)