"Nos collègues sur le terrain sont ulcérés" : plusieurs syndicats de policiers consternés après la création d'une cagnotte pour Christophe Dettinger

Des syndicats de policiers ont dénoncé cette cagnotte qui a réuni plus de 117 000 euros avant d'être fermée par le site Leetchi. 

Illustration de la cagnotte Leetchi organisée pour Christophe Dettinger. 
Illustration de la cagnotte Leetchi organisée pour Christophe Dettinger.  (JEAN-FRAN?OIS FREY / MAXPPP)

"Je crois que c'est très grave", a estimé sur franceinfo mardi 8 janvier Christophe Rouget, porte-parole du syndicat des Cadres de la Sécurité intérieure, après l'ouverture d'une cagnotte la veille en soutien à Christophe Dettinger. Cet ancien boxeur est soupçonné d'avoir frappé des membres des forces de l'ordre samedi dernier à Paris lors des manifestations des "gilets jaunes". En pleine polémique, le site Leetchi a décidé de fermer mardi la cagnotte.

La cagnotte de la honte 

Pour le syndicat Unsa Police, cette cagnotte est "une énième provocation". "Un message à la haine et à la violence par destination qui se doit d’être sanctionné" estime le SCI, un syndicat de commissaires. Pour Christophe Rouget, représentant syndical des policiers gradés, le montant de cette cagnotte est alarmant. Selon lui, ce sentiment est partagé par les policiers. "Nos collègues sur le terrain sont ulcérés parce que ça fait des semaines qu'ils sont confrontés à des manifestations violentes", explique-t-il. 

Il y avait des milliers de donateurs, c'est ce qui est le plus dramatiqueChristophe Rougetà franceinfo

Le porte-parole du syndicat des Cadres de la Sécurité intérieure s'interroge après la création de cette cagnotte. "Dans quel monde vit-on ? Quelle image donne-t-on à nos enfants lorsqu'on soutient des gens qui ont commis des actes délictueux graves ? Cet individu est venu avec des gants plombés sur ces manifestations et a agressé volontairement des policiers, poursuit Christophe Rouget. Je crois que c'est très grave et que notre démocratie est actuellement en crise", prévient-il. 

Depuis, Leetchi a décidé de clore cette cagnotte à la mi-journée. Dans un communiqué, la société s’engage "à ce que les fonds collectés servent uniquement à financer les frais de justice de Christophe Dettinger", dont la garde à vue a été prolongé de 24 heures.