"Non, je n'ai pas voté FN" : le "gilet jaune" Eric Drouet dément avoir voté pour Marine Le Pen à la présidentielle

Benoît Hamon l'avait accusé d'avoir voté pour la présidente du Rassemblement national. 

L\'une des figures des \"gilets jaunes\", Eric Drouet, quitte le tribunal de Paris, le 23 décembre 2018.
L'une des figures des "gilets jaunes", Eric Drouet, quitte le tribunal de Paris, le 23 décembre 2018. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

"Non je n'ai pas voté FN et même si je l'avais fait ce n'est pas la question du jour (...). Mélenchon m'a adressé un texte, d'accord merci, maintenant je n'ai pas relevé car ce n'est pas le combat d'aujourd'hui". Mercredi 2 janvier, l'une des figures des "gilets jaune" Eric Drouet a réagi sur la page Facebook "La France en colère" après que Benoît Hamon l'a accusé d'avoir voté pour Marine Le Pen à la présidentielle de 2017.

Le \"gilet jaune\" Eric Drouet s\'exprime, le 2 janvier 2019, sur la page Facebook de \"la France en colère\".
Le "gilet jaune" Eric Drouet s'exprime, le 2 janvier 2019, sur la page Facebook de "la France en colère". (FACEBOOK / LA FRANCE EN COLERE)

Le leader de Génération.s réagissait à une note de blog de Jean-Luc Mélenchon intitulée "Merci monsieur Drouet" et publiée le 31 décembre. Le patron de la France insoumise se félicitait de la "sage et totale détermination" d'Eric Drouet: "La France est pleine de ces personnages qui marquent son histoire comme autant de cailloux blancs. C'est pourquoi je regarde Éric Drouet avec tant de fascination", écrivait-il.

Le billet avait été abondamment commenté dans les réseaux sociaux. Mercredi, Benoît Hamon avait ironisé, se disant "pas fasciné par quelqu'un qui, semble-t-il, assume d'avoir voté aux deux tours pour Marine Le Pen". Jean-Luc Mélenchon avait accusé dans la foulée Benoît Hamon d'avoir "inventé une fausse information".