Nantes : des appels à manifester font craindre des débordements

Samedi 14 septembre, un rassemblement est prévu à Nantes (Loire-Atlantique) au lendemain de la publication d'un rapport sur les circonstances de la mort de Steve Maia Caniço. Les "gilets jaunes" ont également appelé à manifester et certains redoutent des débordements.

FRANCE 2

Dans le centre-ville de Nantes (Loire-Atlantique), les forces de l'ordre sont déjà positionnées. Elles s'attendent à des débordements en marge de plusieurs rassemblements prévus samedi 14 septembre. Les banques ont protégé leurs façades et de nombreux commerçants vont fermer leurs magasins dans l'après-midi. Ils ne veulent faire prendre aucun risque à leurs clients.

Une journée sous tension

Pour l'acte 44 du mouvement, les "gilets jaunes" ont d'abord appelé à manifester. Mais d'autres seront là pour Steve Maia Caniço, le jeune homme disparu au moment d'une intervention policière controversée en juin dernier. La police a interdit l'accès à quasiment tout le centre-ville aux manifestants, à l'exception du cours des 50-Otages. Une journée particulièrement sensible est donc prévue à Nantes, des "black blocs" venus en découdre avec les forces de l'ordre sont attendus.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un \"gilet jaune\" dans un nuage de gaz lacrymogène lors d\'une manifestation à Nantes (Loire-Atlantique), le 11 mai 2019.
Un "gilet jaune" dans un nuage de gaz lacrymogène lors d'une manifestation à Nantes (Loire-Atlantique), le 11 mai 2019. (J?R?MIE LUSSEAU / HANS LUCAS / AFP)