Manifestations "gilets jaunes" : les commerçants réclament réparation

De nombreux commerçants demandent l'aide de l'État, alors que les centres-villes sont désertés les samedis, et que certains songent à déposer le bilan.

FRANCE 2

Les commerçants des grandes villes où les "gilets jaunes" manifestent chaque samedi depuis 13 semaines expriment une colère de plus en plus lourde. Ils tirent ainsi la sonnette d'alarme face à l'effondrement de leur chiffre d'affaires, si bien qu'une association d'élus réclame une réunion d'urgence auprès du gouvernement pour évoquer la chute des recettes, les pertes d'emplois à venir et aussi le coût des dégradations occasionnées.

"Une perte de chiffre d'affaires entre 30 et 40%"

"On ne peut plus travailler", explique une commerçante excédée. Les centres-villes sont désertés, des dizaines de clients ont été perdus. À Montpellier (Hérault), tous les commerçants ont fait le même constat. "Tous les samedis, on a une perte de chiffre d'affaires entre 30 et 40%", explique l'une d'entre eux, alors qu'une autre explique "gratter pour payer les fournisseurs". À Saint-Étienne (Loire), une dizaine de boutiques risquent de fermer. Certains sont déjà à l'heure du dépôt de bilan.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un magasin parisien barricade ses vitrines, le 15 décembre 2018, avant une manifestation des \"gilets jaunes\".
Un magasin parisien barricade ses vitrines, le 15 décembre 2018, avant une manifestation des "gilets jaunes". (DENIS MEYER / AFP)