Les "gilets jaunes" vont-ils provoquer des législatives ?

Le Pen et Mélenchon réclament la dissolution de l'Assemblée. Edouard Philippe va tenter de renouer le dialogue lundi 3 décembre en recevant les chefs de partis politiques et des représentants des "gilets jaunes".

Voir la vidéo
France 3

Après trois semaines de crise et de violences, les "gilets jaunes" sont toujours dans la rue. L'opposition est vent debout contre le gouvernement. Dimanche 2 décembre sur France 3, Marine Le Pen (RN) a réclamé "la dissolution de l'Assemblée nationale pour qu'il y ait de nouvelles élections à la proportionnelle". Même revendication pour La France insoumise et son leader Jean-Luc Mélenchon.

"Gilets jaunes" et leaders politiques à Matignon

Le message est plus nuancé pour le chef des Républicains. "Il faut rétablir l'ordre, mais aussi donner une réponse sur le pouvoir d'achat", a écrit sur Twitter Laurent Wauquiez. Le Premier ministre Édouard Philippe reçoit lundi les chefs de tous les partis représentés à l'Assemblée. Un collectif des "gilets jaunes" est également invité, ainsi que la maire de Paris Anne Hidalgo.

Le JT
Les autres sujets du JT
Marine Le Pen, Jean- Luc Mélenchon et Laurent Wauquiez, sur le plateau de \"L\'Emission politique\", le 17 mai 2018.
Marine Le Pen, Jean- Luc Mélenchon et Laurent Wauquiez, sur le plateau de "L'Emission politique", le 17 mai 2018. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)