Le Puy-en-Velay : retour sur l'incendie de la préfecture

Dès lundi 20 janvier, le procès des 7 présumés incendiaires de la préfecture du Puy-en-Velay (Haute-Loire) débute. Une attaque contre un symbole de l'État qui avait marqué les esprits. 

FRANCE 2

Les habitants n'ont pas oublié cette nuit-là. En plein mouvement des "gilets jaunes", la préfecture du Puy-en-Velay (Haute-Loire) avait été incendiée le 1er décembre 2018. Le procès des 7 présumés incendiaires débutera dès lundi 20 janvier. Didier Delahaye, policier présent ce soir-là, se souvient. "Ils ont fait un trou dans le mur et ils ont projeté des objets incendiaires à l'intérieur". Il était affecté au maintien de l'ordre autour de la préfecture.

28 membres des forces de l'ordre blessés

Jamais il n'a été confronté à un tel déferlement de violence. "Ils nous criaient : 'Vous allez brûler comme des poulets, vous allez cramer, vous allez tous y passer'. Voilà, c'était comme ça", révèle-t-il. 28 membres des forces de l'ordre ont été blessés. C'est le cas d'un policier qui préfère rester anonyme. Il sécurisait l'arrivée des pompiers pour éteindre l'incendie. "J'ai reçu un pavé sur mon casque de maintien de l'ordre et j'ai perdu connaissance sur l'impact du choc".

Le JT
Les autres sujets du JT
La préfecture du Puy-en-Velay, en Haute-Loire, attaquée samedi 1er décembre lors de débordements en marge des manifestations des \"gilets jaunes\".
La préfecture du Puy-en-Velay, en Haute-Loire, attaquée samedi 1er décembre lors de débordements en marge des manifestations des "gilets jaunes". (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)