Puy-en-Velay : au moins 70 blessés dans l'incendie de la préfecture

Samedi 1er décembre, au Puy-en-Velay, la préfecture de Haute-Loire a été incendiée.

Le siège de la préfecture de Haute-Loire a duré des heures et au matin du dimanche 2 décembre, le nettoyage a à peine débuté. La veille, une manifestation initialement calme s'est transformée en affrontement violent au Puy-en-Velay. Des attaques par petits groupes qui ont permis à des "gilets jaunes" d'investir la cour de la préfecture et d'y jeter des pneus. Après la riposte des CRS, la cour est évacuée, mais la violence est montée dans la soirée du samedi 1er décembre. Le préfet de Haute-Loire, Yves Rousset, dénonce le blocage d'un camion de pompier qui a retardé son intervention. "Le but était peut-être de tuer", déplore-t-il.

4 manifestants blessés grièvement

Le bilan fait état d'au moins 70 blessés, dont 18 policiers et 4 manifestants grièvement. Les dégâts sont estimés à plusieurs centaines de milliers d'euros ; beaucoup d'habitants sont choqués. Selon la préfecture, il y avait samedi 1er décembre, quelques casseurs venus de l'extérieur du département, mais très majoritairement, il s'agissait de "gilets jaunes" locaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Samedi 1er décembre, au Puy-en-Velay, la préfecture de Haute-Loire a été incendiée.
Samedi 1er décembre, au Puy-en-Velay, la préfecture de Haute-Loire a été incendiée. (FRANCE 2)