"Gilets jaunes" : le secteur du jouet espère un rebond

Conséquence du mouvement des "gilets jaunes", les ventes de jouets se font au ralenti. Les consommateurs ne se précipitent même pas sur les sites de vente en ligne. 

FRANCE 2

Décembre est le mois le plus important de l'année pour les magasins de jouets, un tiers des ventes s'y fait. Cette année, les commerçants comptent sur ces dernières semaines pour rattraper un manque à gagner important. Selon une récente étude, 17% des clients ont repoussé leurs achats à cause des manifestations. En trois week-ends, les entreprises du secteur ont perdu 120 millions d'euros sur leur chiffre d'affaires annuel. Dans le magasin Jouéclub visité par France 2, la baisse des ventes est de 5%.

Les clients ont changé leurs habitudes

Le responsable, Rodolphe Brondy, espère voir la courbe s'inverser avant Noël. Pour lui, les clients ont simplement changé leurs habitudes. "Les clients sont venus un peu plus nombreux en semaine, ils ont eu un peu plus recours à la commande en ligne avec le retrait en magasin", explique-t-il. Pour le moment, il n'y a pas eu d'explosion des ventes sur les sites marchands, mais ils devraient quand même profiter de la situation. Selon les spécialistes, la vente en ligne devrait représenter 30% du marché des jouets cette année.

Le JT
Les autres sujets du JT
La poupée Mon amie Cayla est l\'un des deux jouets épinglés par la Cnil.
La poupée Mon amie Cayla est l'un des deux jouets épinglés par la Cnil. (LEON NEAL / AFP)