"Gilets jaunes" : la capitale vidée de ses habitants et des touristes

Samedi 8 décembre, les rues de Paris ont été désertées par ses habitants et les touristes. Les commerces ont fermé leurs portes pour ne pas tenter les casseurs.

FRANCE 2

Des blindés ont été mobilisés à l'entrée des grands magasins à Paris samedi 8 décembre. Une scène-choc, à l'image des rues désertes des grandes artères de la capitale. Depuis le début de la journée, les Grands Boulevards et tout l'hypercentre de la capitale sont vidés. Avec plus de 36 stations de métro et de RER fermées, les Parisiens ont dû se déplacer à pied.

Des touristes stupéfaits

Toutes les grandes enseignes ont baissé leurs rideaux, les vitrines protégées derrière des panneaux de bois pour éviter la casse. Certains commerces ont même fait appel à des vigiles. Un cafetier inquiet est pourtant resté ouvert. Malgré le climat tendu, il dit ne pas avoir le choix. Samedi 8 décembre, Paris a vécu au rythme des sirènes et des touristes stupéfaits. "On dirait une ville fantôme" indique une passante étrangère. Sous la tour Eiffel, le parvis est resté vide.

Le JT
Les autres sujets du JT
Montage de photos de devantures de boutiques protégées par des panneaux de bois sur les Champs-Elysées.
Montage de photos de devantures de boutiques protégées par des panneaux de bois sur les Champs-Elysées. (THOMAS SAMSON / AFP)