"Gilets jaunes" : l'ancien boxeur Christophe Dettinger suspendu de ses fonctions par la mairie d'Arpajon dans l'Essonne

Il a reçu une lettre en main propre jeudi pour lui annoncer qu'il était suspendu avec effet immédiat. 

Christophe Dettinger à sa sortie de prison le 20 février 2019. 
Christophe Dettinger à sa sortie de prison le 20 février 2019.  (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

L'ancien boxeur "gilet jaune", Christophe Dettinger, a été suspendu de ses fonctions par son employeur, la mairie d'Arpajon (Essonne), a confirmé son avocate à franceinfo jeudi 21 mars.

D'après maitre Laurence Léger, il a été informé par une lettre remise en main propre, jeudi midi, à son retour de sa pause déjeuner durant laquelle Christophe Dettinger a répondu à une interview pour l'émission de Cyril Hanouna sur C8. Le courrier n'est pas motivé, affirme l'avocate, il n'explique pas les raisons de cette décision, mais indique que la suspension est à effet immédiat. Christophe Dettinger n'ira donc pas travailler vendredi et sera convoqué devant une commission de discipline au mois de mai.

Le responsable de la voirie et de la propreté de la mairie d'Arpajon, condamné à un an de prison ferme pour avoir frappé des gendarmes dans une manifestation des "gilets jaunes" à Paris le 5 janvier, purge sa peine en semi-liberté depuis mi-février. Il travaille tous les jours de la semaine mais rentre dormir en prison chaque soir.