"Gilets jaunes" : 1 500 casseurs selon le ministère de l'Intérieur

Samedi 1er décembre, la journaliste Nathalie Perez fait le point sur la situation sur les Champs-Élysées à Paris. 

Les "gilets jaunes" ont investi les Champs-Élysées (Paris) samedi 1er décembre. Des casseurs se sont mêlés aux manifestants et la journaliste Nathalie Perez fait le point sur la situation. "Sur les Champs-Élysées et tout autour de l'Arc de triomphe, la situation est à peu près contenue, mais là où la situation est particulièrement tendue, c'est dans les rues adjacentes", rapporte la journaliste. "Gilets jaunes", casseurs et forces de l'ordre s'affrontent. 

70 interpellations

Selon le ministère de l'Intérieur, il y aurait 1 500 casseurs sur le secteur des Champs-Élysées. "Nous avons vu ce matin toute une bande de personnes habillées en noir arracher des panneaux de circulation, des barrières, la police a procédé à de nombreuses interpellations, en tout 70", indique Nathalie Perez. Des armes, des frondes, des marteaux, des bombes lacrymogènes et une hache ont été saisis par les forces de l'ordre. Une situation donc "très tendue", conclut la journaliste depuis les Champs-Élysées. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers aspergent de gaz lacrymogène des manifestants, le 1er décembre 2018, à Paris.
Des policiers aspergent de gaz lacrymogène des manifestants, le 1er décembre 2018, à Paris. (LUCAS BARIOULET / AFP)