Résultats européennes 2019 : la liste Alliance jaune de Francis Lalanne échoue totalement en obtenant 0,6% des voix, selon notre estimation Ispos/Sopra Steria

Il n'y a pas eu de miracle pour la liste du chanteur, qui se revendiquait 100% "gilets jaunes". 

La tête de liste de l\'Alliance jaune, Francis Lalanne, lors d\'une conférence de presse à Paris, le 17 décembre 2018.
La tête de liste de l'Alliance jaune, Francis Lalanne, lors d'une conférence de presse à Paris, le 17 décembre 2018. (ERIC FEFERBERG / AFP)

C'est un score qui a dû les faire rêver. Le 23 janvier, l'institut de sondage Elabe avait crédité une liste "gilets jaunes" de 13% des intentions de vote. Quatre mois plus tard, c'est la dégringolade. Selon notre estimation Ipsos/Sopra-Steria*, la liste Alliance jaune de Francis Lalanne, la seule à se revendiquer clairement des "gilets jaunes", n'obtient que 0,6% des suffrages aux élections européennes du dimanche 26 mai. Ce résultat très décevant, même si prévu par les derniers sondages, pose la question de l'avenir politique de cette alliance de circonstance. 

>> Elections européennes : suivez notre soirée spéciale en direct

Quel était l'objectif du parti ?

"Sur le papier, on n'a aucune chance, déclarait, quelques jours avant les élections, Francis Lalanne à franceinfo. Mais je crois pouvoir inverser l'histoire en un éclair. Si la majorité silencieuse se mobilise, on prendra la Bastille." Et le chanteur, qui a déjà été candidat deux fois aux législatives, de poursuivre : "Les gens votent tout le temps pour les mêmes partis. C'est comme un club de foot pour eux. Ceux qui ont la clé, ce sont les abstentionnistes, et ils sont majoritaires." Le miracle n'a pourtant pas eu lieu.

Quel est le score obtenu ?

Avec 0,6% des suffrages selon notre estimation Ipsos/Sopra Steria, la liste de Francis Lalanne ne remporte aucun siège au Parlement européen puisqu'il faut atteindre au moins 5% des suffrages pour y envoyer des élus. 

Avec quel groupe auraient-ils siégé ?

Si Francis Lalanne et ses colistiers avaient réussi à décrocher des élus, il est fort probable qu'ils auraient siégé parmi les non inscrits. Car le système défendu par cette liste était pour le moins inédit : pour chaque vote au Parlement européen, les électeurs français auraient été consultés à la proportionnelle. Si une réforme avait obtenu 90% des suffrages, neuf eurodéputés de l'Alliance jaune sur dix auraient voté pour, et le dernier contre.

Que va-t-il se passer maintenant ?

Cap sur les municipales ! Malgré cet échec aux européennes, Francis Lalanne avait annoncé pendant la campagne qu'il souhaitait poursuivre avec son "mouvement transpolitique et apartisan" aux municipales de 2020, indiquait 20 Minutes. Et malgré l'absence d'adhésion forte de la part des "gilets jaunes" à son projet mais surtout à toute offre politique, le chanteur continue d'y croire.

"Nous disons que nous ne voulons pas être un parti politique, mais nous ne disons pas que nous ne voulons pas faire de politique, assurait-il à franceinfo, le 8 mai. Quand vous marchez dans la rue tous les samedis, vous faites de la politique. Quand vous faites des AG, vous faites de la politique, quand vous projetez un jour de proposer des listes aux municipales, c'est que vous êtes déjà dans une attitude politique." Francis Lalanne et ses colistiers parviendront-ils à aller jusqu'aux municipales ? Réponse en mars 2020.

*Estimation Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France et France Médias Monde.