EN IMAGES. Les "gilets jaunes" manifestent contre les violences policières

Pour leur 12e samedi de mobilisation, les manifestants ont marché dans plusieurs villes de France pour protester contre les violences policières.

Un œil bandé, en béquilles ou en fauteuil roulant... Les blessés du mouvement des "gilets jaunes était au premier rang des cortèges, samedi 2 février, pour la 12e journée de mobilisation voulue par les organisateurs comme une "grande marche des blessés". Un choix qui intervient en pleine polémique sur les lanceurs de balles de défense (LBD), dont le conseil d'Etat vient de maintenir l'usage.

A Paris, le rassemblement a démarré de la place Félix-Eboué, avant de se diriger vers la place de la République. En tête de cortège, une banderole réclame l'interdiction des grenades et des LBD, tandis qu'un kaléidoscope montre les visages tuméfiés de plusieurs manifestants. Figure du mouvement et gravement blessé à l'œil la semaine dernière, Jérôme Rodrigues a été acclamé avant de quitter le cortège sous escorte.

D'autres cortèges ont défilé à Valence (Drôme), Bordeaux (Gironde), Lille (Nord), Nancy (Meurthe-et-Moselle), Montpellier (Hérault) ou Morlaix (Finistère). Des heurts avec les forces de l'ordre ont éclaté en fin de cortège.

128
Une banderole réclamant l'interdiction des lanceurs de balles de défense et des grenades, le 2 février 2019 à Paris. ZAKARIA ABDELKAFI / AFP
228
Le "gilet jaune" Jérôme Rodrigues, le 2 février 2019. FRANCOIS GUILLOT / AFP
328
Une banderole avec les visages de manifestants blessés, le 2 février 2019 à Paris. FRANCOIS GUILLOT / AFP
428
Une manifestante avec une fausse blessure, le 2 février 2019 à Paris. ZAKARIA ABDELKAFI / AFP
528
Des manifestants protestent contre les violences policières, le 2 février 2019 à Paris. PHILIPPE WOJAZER / REUTERS
628
Une manifestante avec un faux oeil blessé, le 2 février 2019 à Paris. ZAKARIA ABDELKAFI / AFP
728
Des manifestants en chaise roulante, le 2 février 2019 à Paris. LUCAS BARIOULET / AFP
828
Des manifestants en fauteuil roulant, le 2 février 2019 à Paris. ZAKARIA ABDELKAFI / AFP
928
Un manifestant place Felix Eboué, le 2 février 2019 à Paris. ZAKARIA ABDELKAFI / AFP
1028
Un manifestant "gilet jaune", le 2 février 2019 à Paris. PHILIPPE WOJAZER / REUTERS
1128
PHILIPPE WOJAZER / X00303
1228
Un manifestant dénonce les violences policières, le 2 février 2019 à Lille (Nord). DENIS CHARLET / AFP
1328
Des manifestants face au force de l'ordre, le 2 février 2019 devant la sous-préfecture de Morlaix (Finistère). FRED TANNEAU / AFP
1428
Un manifestant déguisé en soldat romain, le 2 février 2019 à Valence (Drôme). JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
1528
Une manifestante maquillée avec de fausses blessures, le 2 février 2019 à Morlaix (Finistère). FRED TANNEAU / AFP
1628
Un manifestant craque un fumigène, le 2 février 2019 à Valence (Drôme). JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
1728
Un manifestant blessé pose devant les forces de l'ordre, le 2 février 2019 à Toulouse (Haute-Garonne). PASCAL PAVANI / AFP
1828
Des street-médics s'occupent d'un manifestant blessé, le 2 février 2019 à Toulouse (Haute-Garonne). PASCAL PAVANI / AFP
1928
Un manifestant dans les rues de Toulouse (Haute-Garonne), le 2 février 2019. PASCAL PAVANI / AFP
2028
Un manifestant avec une pancarte à l'effigie de Jérôme Rodrigues, le 2 février 2019 à Toulouse (Haute-Garonne). PASCAL PAVANI / AFP
2128
Des manifestants grimés en Astérix et Obelix, le 2 février 2019 à Montpellier (Hérault). PASCAL GUYOT / AFP
2228
Des manifestants défient les forces de l'ordre, le 2 février 2019 à Bordeaux (Gironde). GEORGES GOBET / AFP
2328
Un manifestant brise une vitrine, le 2 février 2019 à Bordeaux (Gironde). GEORGES GOBET / AFP
2428
Des manifestants défient les forces de l'ordre, le 2 février 2019 à Bordeaux (Gironde). GEORGES GOBET / AFP
2528
Une voiture brûle dans les rues de Bordeaux (Gironde), le 2 février 2019. GEORGES GOBET / AFP
2628
Un policier gaze un manifestant, le 2 février 2019 à Nancy (Meurthe-et-Moselle). JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
2728
Des "gilets jaunes" face aux policiers, le 2 février 2019 place de la République à Paris. ZAKARIA ABDELKAFI / AFP
2828
Des manifestants place de la République, le 2 février 2019 à Paris. ZAKARIA ABDELKAFI / AFP