"Gilets jaunes" : le Conseil d'Etat valide l'utilisation de lanceurs de balles de défense lors des manifestations

Cette arme de défense, responsable de blessures, est vivement critiquée.

Des policiers utilisent des LBD lors d\'une manifestation à Nantes (Loire-Atlantique), le 26 janvier 2019.
Des policiers utilisent des LBD lors d'une manifestation à Nantes (Loire-Atlantique), le 26 janvier 2019. (SEBASTIEN SALOM GOMIS / AFP)

Les lanceurs de balles de défense (LBD) seront encore utilisés lors des manifestations des "gilets jaunes". C'est ce qu'annonce, vendredi 1er février, le juge des référés du Conseil d'Etat. Il avait été saisi par des organisations syndicales et des membres du mouvement des "gilets jaunes", alors que cette arme de défense, responsable de blessures, est vivement critiquée.

"L'organisation des opérations de maintien de l'ordre mises en place lors des récentes manifestations ne [révèle] pas une intention des autorités de ne pas respecter les conditions d'usage, strictes, mises à l'utilisation de ces armes", note le Conseil d'Etat dans un communiqué.

Une utilisation "strictement encadrée"

Le Conseil d'Etat tient à rappeler, dans son texte, que "les conditions d'utilisation de ces armes sont strictement encadrées par le Code de la sécurité intérieure, afin de garantir que leur emploi est, d'une part, nécessaire au maintien de l'ordre public compte tenu de circonstances, et d'autre part, proportionné au trouble à faire cesser"