Colère des policiers : Christophe Castaner fragilisé politiquement ?

Face aux manifestations policières, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner semble fragilisé sur le plan politique. Au point d'envisager un départ ?

franceinfo

Christophe Castaner est sous le feu des critiques. Après avoir essuyé la colère des policiers, le ministre de l'Intérieur semble désormais fragilisé sur le plan politique. Vendredi 12 juin, Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national, a une nouvelle fois demandé sa démission. "Sa démission, je l'ai demandée dix fois. Je peux la demander une onzième fois. Il est évident qu'il n'est pas à sa place et il n'a jamais été à sa place", a lancé Marine Le Pen.

Des attques à droite comme à gauche

Chez les Républicains comme chez LFI, on demande également la démission du ministre de l'Intérieur. Le plus virulent est le député de La France insoumise, Alexis Corbière, qui reproche à Christophe Castaner d'avoir été trop indulgent dans le passé vis-à-vis des violences policières, notamment lors de la crise des "gilets jaunes" il y a quelques mois, rapporte Anaïs Hanquet, la journaliste de France Télévisions.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de l\'Intérieur, Christophe Castaner, lors d\'une session de questions au gouvernement, à l\'Assemblée nationale, le 9 juin 2020.
Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, lors d'une session de questions au gouvernement, à l'Assemblée nationale, le 9 juin 2020. (BERTRAND GUAY / AFP)