1er-Mai : les syndicats craignent des débordements dans le cortège parisien

Mercredi 1er mai, le traditionnel cortège mené par plusieurs syndicats s'élancera de la gare Montparnasse (Paris) puis rejoindra la place d'Italie. Les organisateurs craignent des violences.

France 2

L'inquiétude est palpable. Mercredi 1er mai, certains leaders syndicaux se sont publiquement exprimés pour ne pas "dénaturer le sens de cette journée", a déclaré notamment Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT. Les fédérations craignent d'une part d'être éclipsées par le mouvement des "gilets jaunes", mais aussi, que les violences prennent le dessus sur la fête du Travail. "Et on le voit déjà dans le cortège, il y a certes du rouge, la couleur des syndicats, mais il y a aussi et surtout du jaune. Puis du noir, la couleur des casseurs qui commencent à arriver", détaille le journaliste Julien Bigard depuis Paris.

Départ prévu à 14h30

Par peur des violences, certains syndicats ont même préféré ne pas se déplacer. Le cortège officiel partira à 14h30 de la gare Montparnasse pour rejoindre place d'Italie. "Les syndicats, notamment la CGT, ont prévu un important dispositif de sécurité pour tenter de protéger leurs manifestants", conclut le journaliste. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des CRS chargent des manifestants sur le boulevard du Montparnasse, mercredi 1er mai 2019 à Paris.
Des CRS chargent des manifestants sur le boulevard du Montparnasse, mercredi 1er mai 2019 à Paris. (ZAKARIA ABDELKAFI / AFP)