Environnement : à Ramatuelle, des plages protégées des conséquences du tourisme de masse

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Var : à Ramatuelle, l’écologie et le tourisme s’allient
France 3
Article rédigé par
J. Weyl, L. Le Moigne, J.-M. Noël, V. Lejeune - France 3
France Télévisions

Comment préserver les espaces naturels très fréquentés ? À Ramatuelle (Var), sur la plage de Pampelonne, des initiatives se multiplient depuis plusieurs années, avec succès. 

À Ramatuelle, dans le Var, les fleurs sauvages sont presque aussi nombreuses que les parasols. Sur la plage de Pampelonne, deux mondes tentent de cohabiter : la nature et le tourisme de masse. Mais comment concilier protection de l’environnement et économie touristique ? L’une des solutions se met en place chaque jour avant le lever du soleil, avec des agents de propreté de la plage d’un nouveau genre, des ânes corses, arrivés fin mai. 

Un écosystème mieux préservé

Guillaume Olivier a troqué sa casquette de conducteur de bus pour celle d’ânier. Tous les jours, lui et ses bêtes sont les premiers à fouler la plage. Ils ramassent ensemble les déchets. Le lent cortège a en partie remplacé les tracteurs motorisés. "La plage est beaucoup moins agressée, et l’écosystème est beaucoup plus tranquille. Il n’y a pas de bruit, pas de poussière", explique Guillaume Olivier. Ce ramassage manuel permet aussi de ne collecter que les déchets humains, et de laisser les herbes de mer, utiles à la biodiversité. La marche dure quatre heures et chaque âne peut transporter sans peine jusqu’à 40 kilos de déchets. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tourisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.