Pouvoir d'achat : la CGT appelle à une "grande journée d'actions" le 14 décembre

Le syndicat réclame une augmentation "immédiate" des salaires, des pensions et de la protection sociale.

Des manifestants de la CGT lors d\'un rassemblement à Paris, le 1er décembre 2018.
Des manifestants de la CGT lors d'un rassemblement à Paris, le 1er décembre 2018. (ZAKARIA ABDELKAFI / AFP)

La CGT a appelé, dans un communiqué publié lundi 3 décembre, à une "grande journée d'actions" le vendredi 14 décembre, pour obtenir une augmentation "immédiate" des salaires, des pensions et de la protection sociale. "L'absence de réponses concrètes et immédiates du gouvernement et du patronat, leur refus d'ouvrir de véritables négociations, génèrent une légitime colère dans la population", écrit le syndicat en référence au mouvement des "gilets jaunes", dont il assure "partager" la "colère".

La date du 14 décembre pourrait coïncider avec la date à laquelle doit être prise officiellement la décision sur la hausse du smic. Le Premier ministre Edouard Philippe a toutefois écarté la semaine dernière l'idée d'un éventuel "coup de pouce", se contentant de la revalorisation automatique pour la septième année consécutive.

Samedi 1er décembre, plusieurs milliers de manifestants – 15 000 selon les organisateurs, 2 100 selon la police – ont défilé dans le calme à Paris à l'appel de la CGT, pour réclamer un infléchissement de la politique du gouvernement et soutenir les chômeurs. La mobilisation, encadrée par un imposant service d'ordre du syndicat, s'est déroulée sans incident. Parmi les militants, beaucoup de gilets rouges de la CGT mais aussi quelques "gilets jaunes", dont la manifestation avait lieu en même temps sur les Champs-Elysées, sur fond de violences et d'affrontements avec les forces de l'ordre.