Cet article date de plus d'un an.

Élection de Sophie Binet à la tête de la CGT : "L'exécutif a raison d'être inquiet", estime l'eurodéputée LFI Manon Aubry

Manon Aubry estime que la nouvelle secrétaire générale de la CGT a donné le ton dès son premier discours. Celui d'une CGT "unie, rassemblée et combative".
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
53e congres de la CGT - Sophie Binet a été élue ce vendredi 31 mars a la tête de la CGT - Clermont-Ferrand. (BOILEAU FRANCK / MAXPPP)

"L'exécutif a raison d'être inquiet", lance vendredi 31 mars sur franceinfo Manon Aubry, eurodéputée La France insoumise, après l'élection de Sophie Binet comme nouvelle secrétaire générale de la CGT. À l'issue de ce congrès, qui se tient en pleine mobilisation contre la réforme des retraites, l'exécutif aura "face à lui une CGT unie, rassemblée et combative", prévient Manon Aubry.

>> "C'est une très mauvaise nouvelle pour le gouvernement" : ce que change l'élection de Sophie Binet à la tête de la CGT dans la lutte contre la réforme des retraites

L'eurodéputé insoumise estime que Sophie Binet a "donné le ton" lors de son premier discours à la tête du syndicat en prévenant que si Emmanuel Macron "continuait, il allait faire tout noir chez lui". Des mots qui démontrent, selon Manon Aubry, que pour la CGT, "il n'y aura pas de trêve, pas de médiation possible" avec l'exécutif. Elle juge par ailleurs "normal que l'intersyndicale se saisisse de l'opportunité" et aille à la rencontre d'Élisabeth Borne lors d'un prochain rendez-vous à Matignon.

Manon Aubry soutient que le partenariat entre LFI et la CGT "doit être encore davantage renforcé dans les prochains mois, mais chacun en étant à sa place". "Même si un jour la gauche arrive au pouvoir, on aura toujours besoin de syndicats de combat", indique l'eurodéputée LFI.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.