La Poste : indispensable diversification

Un mariage a été annoncé entre La Poste et CNP Assurances. Il s'agit de sauver le groupe, menacé par la chute de son activité historique : la distribution de courrier.

FRANCE 2

Tenir compagnie, veiller sur les anciens : un service payant entre 40 et 140 euros par mois que La Poste a mis en place pour se diversifier, car, depuis plusieurs années, la distribution du courrier, son activité historique, s'érode. Le nombre de plis a effectivement diminué de moitié en 20 ans et l'activité baisse chaque année de 7 % en moyenne. Alors que le courrier est en voie de disparition, le gouvernement a peut-être trouvé une solution pour assurer un avenir à La Poste : la rapprocher de CNP Assurances.

Des facteurs livreurs de pain ou de repas

Cela fait déjà longtemps que La Poste cherche d'autres sources de revenus. Depuis 2015, certains facteurs sont également inspecteurs du permis de conduire, livreurs de pain ou encore de repas. Mais ces activités ne sont pas assez rentables. En s'unissant à un géant des assurances, La Poste espère développer son offre dans cette branche à travers la banque postale, déjà bien implantée sur tout le territoire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un bureau de poste à Lille, le 10 septembre 2013.
Un bureau de poste à Lille, le 10 septembre 2013. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)