Retraites : fragilisé au sein du gouvernement, Jean-Paul Delevoye démissionne

Jean-Paul Delevoye a présenté sa démission au gouvernement, lundi 16 décembre. Ce dénouement intervient après une semaine de révélations embarrassantes sur les activités du haut-commissaire en charge des retraites. Les précisions du journaliste Guillaume Daret, en duplex depuis Matignon, à Paris.

France 2

Le haut-commissaire en charge de la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, a remis sa démission au gouvernement, lundi 16 décembre, après des révélations sur ses activités et mandats non déclarés. Le gouvernement le soutenait encore il y a quelques heures à peine. "'La bonne foi de Jean-Paul Delevoye est totale'. Ces mots n'ont que quelques heures, c'étaient ceux du Premier ministre, Édouard Philippe, dans les colonnes du journal 'Le Parisien'. Un soutien sur le devant de la scène, mais en coulisses, ça semblait de plus en plus compliqué, quasiment intenable. Jean-Paul Delevoye a donc préféré quitter le gouvernement", indique le journaliste Guillaume Daret, en duplex depuis l’hôtel de Matignon, à Paris.

Une situation intenable

"Une démission acceptée 'avec regrets' par le président de la République, Emmanuel Macron. L'Élysée précise que Jean-Paul Delevoye sera remplacé dans les plus brefs délais. Jean-Paul Delevoye était fragilisé depuis près d'une semaine par les révélations autour de sa déclaration d'intérêts à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Il avait été nommé haut-commissaire de cette réforme des retraites en septembre 2017 et avait fait son entrée au gouvernement en septembre 2019. Il n'y sera resté que trois mois", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Paul Delevoye, le 30 septembre 2019, à Paris. 
Jean-Paul Delevoye, le 30 septembre 2019, à Paris.  (ERIC FEFERBERG / AFP)