Réforme des retraites : l'accord trouvé à la SNCF sur les fins de carrière "n'est pas satisfaisant", selon Bruno Le Maire

"Il y a eu un dysfonctionnement", a jugé le ministre de l'Economie, jeudi.
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie, à l'Assemblée nationale, à Paris, le 29 avril 2024. (ANDREA SAVORANI NERI / NURPHOTO / AFP)

Un nouvel accord sur les fins de carrière a été trouvé à la SNCF pour "limiter" les effets de la réforme des retraites. Il "n'est pas satisfaisant", a estimé Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie, jeudi 2 mai, sur BFMTV. "Il y a eu un dysfonctionnement", a-t-il déclaré à propos de ce compromis qui prévoit de scinder la fin de carrières en deux périodes : l'une où le salarié travaille et est payé à 100% et une autre, où il ne travaille plus mais reste payé à 75%.

"Je n'ai pas été averti", a ajouté Bruno Le Maire. Concédant que c'est au patron de la SNCF de gérer les relations avec les organisations syndicales, "le ministre de tutelle doit être tenu au courant", a-t-il souligné. "J'ai donc convoqué le patron directeur général de la SNCF pour qu'il me rende des comptes sur cet accord qui donne un sentiment de deux poids-deux mesures, qui est très provoquant pour beaucoup de nos compatriotes", a précisé Bruno Le Maire. Il doit le rencontrer "dans les tous prochains jours".

"La SNCF a droit à ses accords d'entreprises, elle a droit à ses aménagements", avait remarqué, lundi, le ministre des Transports, Patrice Vergriete.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.