Cet article date de plus d'un an.

Réforme des retraites : "En venir à menacer mon bébé de 4 mois, c'est infâme", dénonce Aurore Bergé après avoir reçu un courrier de menaces

"Il est si petit son rejeton, il pourra pas s'enfuir", est-il écrit dans un courrier que dit avoir reçu la cheffe des députés Renaissance vendredi.
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
La cheffe de file des députés Renaissance, Aurore Bergé, le 20 mars 2023 à l'Assemblée nationale. (BERTRAND GUAY / AFP)

Les menaces se font nombreuses à l'encontre les élus LR et de la majorité depuis l'activation du 49.3 par le gouvernement sur la réforme des retraites. Et l'adoption du texte après le rejet des motions de censure déposées par l'opposition n'a pas arrangé les choses. La patronne des députés Renaissance, Aurore Bergé, a dénoncé vendredi 24 mars les menaces qu'elle a reçues dans un courrier. "Etre insultée, être intimidée, c'était déjà intolérable. Mais en venir à menacer mon bébé de 4 mois (...) C'est infâme", a réagi l'élue des Yvelines sur Twitter.

Plus précisément, ce sont les intimidations visant sa fille, âgée de seulement quatre mois, qui ont ulcéré la députée. "Il est si petit son rejeton, il pourra pas s'enfuir. Feu, batte de base ball, barre de fer...", peut-on lire dans la missive publiée par la parlementaire sur le réseau social.

Depuis l'activation du 49.3 par le gouvernement, de nombreux députés LR et de la majorité ont reçu des intimidations. La permanence du président du parti Les Républicains, Eric Ciotti, avait même été vandalisée dimanche, la veille du vote des deux motions de censure déposées contre le gouvernement. "Jamais je ne céderai aux nouveaux disciples de la Terreur", avait-il réagi le député des Alpes-Maritimes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.