"La contestation suivra Emmanuel Macron jusqu'à l'élection présidentielle", assure Jordan Bardella (RN)

Jordan Bardella, vice-président du Rassemblement national, est l'invité des "4 Vérités" de France 2 lundi 20 janvier.

France 2

La grève à la RATP contre la réforme des retraites est suspendue lundi 20 janvier. Le trafic revient à la normale aussi à la SNCF. "Le gouvernement n'a pas remporté son bras de fer. Il a accentué la fracture qu'il existe entre lui et le peuple. La contestation suivra Emmanuel Macron jusqu'à l'élection présidentielle", assène Jordan Bardella dans les "4 Vérités" lundi 20 janvier.

"Si Marine Le Pen est élue, elle retirera ce système à point qui va avoir pour conséquence la baisse générale du niveau des retraites. Le RN pérennisera le système qui fait que la retraite est calculée sur les 25 dernières années dans le privé et les six derniers mois dans le public avec 40 annuités pleines et des spécificités dans certains secteurs", assure le vice-président du RN.

"La violence est le cancer de la démocratie. Je condamne toutes les formes de violence et de pression, mais en refusant d'entendre la colère des Français, Emmanuel Macron contribue à l'augmentation des tensions", affirme-t-il.

"La démocratie est en danger"

L'exécutif a prévu de ne plus attribuer de couleurs politiques aux candidats des communes de moins de 9 000 habitants. Les Républicains ont déposé un recours devant le Conseil d'État. "Nous ferons de même. C'est un scandale démocratique. Qu'aurait-on dit si, au pouvoir, un autre parti que LREM aurait pris ce type de mesures ? Tout le monde aurait été scandalisé. La démocratie française est en danger", estime Jordan Bardella.

Le gouvernement doit présenter un plan de lutte contre le communautarisme, selon le JDD. "Depuis trois ans, rien ne vient, rien n'est fait. Il faut éradiquer le fondamentalisme islamiste, mettre hors d'état de nuire les gens qui prêchent la haine, expulser les étrangers liés au fondamentalisme islamique et fermer les mosquées radicales", déclare-t-il. "Le seul moyen de rompre le laxisme, de rétablir de l'ordre dans le pays, c'est de voter pour Marine Le Pen en 2022", conclut Jordan Bardella.

Jordan Bardella, le soir de l\'annonce des résultats des élections européennes, le 26 mai 2019.
Jordan Bardella, le soir de l'annonce des résultats des élections européennes, le 26 mai 2019. (BERTRAND GUAY / AFP)