Le déficit des caisses de retraite est plus important que prévu

Le conseil d'orientation des retraites a refait ses calculs. Par rapport à ses dernières prévisions, le retour à l'équilibre a pris cinq ans de retard.

FRANCE 3

On savait les caisses de retraite en difficulté, mais la situation est pire que prévu. Selon le Conseil d'orientation des retraites, le retour à l'équilibre des budgets n'est pas possible avant 2030. "Et encore, ce retour à l'équilibre en 2030 est le scénario le plus optimiste. Il suppose que d'ici là, le chômage soit tombé à 4,5% alors que pour l'instant, il est toujours à 10%. Autant vous dire que tout cela est très hypothétique", avoue la journaliste Émilie Quéno.

Déjà trois réformes

Du coup, d'autres scénarios ont été imaginés. Le plus probable est un chômage à 7%. "Dans ce cas-là, il n'y aurait pas de perspective de retour à l'équilibre. Au contraire, le déficit continuerait à se creuser, jusqu'à représenter 0,4% du PIB et même 0,5% si le chômage restait collé à la barre des 10%", poursuit-elle.

Pourtant, il y a déjà eu trois réformes en 12 ans : la loi Fillon en 2003 qui avait augmenté la durée de cotisations, la réforme Woerth en 2010 qui avait repoussé l'âge légal de départ à la retraite, et enfin la loi Touraine en 2014, qui a instauré le compte pénibilité. La solution serait d'augmenter les cotisations ou de baisser les pensions. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une personne arrive le 16 octobre 2012 à Paris, au siège social des organismes de retraite complémentaire Agirc et Arrco.
Une personne arrive le 16 octobre 2012 à Paris, au siège social des organismes de retraite complémentaire Agirc et Arrco. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)