Moteurs truqués : Volkswagen va verser 15 milliards de dollars aux Etats-Unis

Dans le cadre d'un accord avec l'administration fédérale américaine et les automobilistes, Volkswagen va verser près de 15 milliards de dollars pour régler une partie du scandale des émissions polluantes de ses véhicules diesel aux Etats-Unis.

(Volkswagen va débourser près de 15 milliards de dollars pour régler une partie du scandale des émissions polluantes de ses véhicules diesel aux Etats-Unis © Maxppp)

Volkswagen va débourser près de 15 milliards de dollars, soit 13,6 milliards d'euros, pour régler le scandale des émissions polluantes de ses véhicules diesel aux Etats-Unis.

Plus de dix milliards de dollars iront aux propriétaires des véhicules concernés, tandis que près de cinq milliards serviront à compenser les dépassements des seuils autorisés d'émissions polluantes, et à développer les véhicules à zéro émission.

L'un des scandales les plus chers du secteur automobile  

Ce scandale des émissions polluantes va coûter très cher à Volkswagen, dont le bilan pour 2015 accuse des pertes record

Les autorités américaines ont choisi comme hypothèse de départ que Volkswagen devra racheter 85% des 480.000 véhicules polluants concernés, et ce à un prix délibérément réévalué. Chaque automobiliste américain concerné par ce problème d'émissions polluantes percevra en moyenne une indemnité de 5.000 dollars, en plus de la valeur estimée de son véhicule en septembre 2015, date à laquelle le scandale a éclaté. Ainsi chaque personne pourra toucher jusqu'à 10.000 dollars. Ils auront également la possibilité de faire réparer leur véhicule aux frais de Volkswagen. Rien que cet aspect du compromis va coûter dix milliards de dollars.

Dans le cadre de cet accord avec l'administration fédérale américaine et les automobilistes, 2,7 milliards de dollars seront versés en amende pour dommages de pollution, deux milliards de plus devront être investis dans des technologies anti-pollution, sans compter des chèques de 400 millions de dollars à plusieurs Etats américains.

On s'approche donc des 18 milliards de dollars qui avaient été mis de côté dans cette affaire, en avril dernier, par le constructeur allemand.

Par ailleurs, le département de la justice américaine menace toujours d'imposer des amendes pénales à Volkswagen. Elle prendra sa décision sur ce compromis le 26 juillet.

A LIRE AUSSI ►►► Scandale Volkswagen : une information judiciaire pour "tromperie aggravée" ouverte en France