Moteurs truqués : le bilan 2015 de Volkswagen accuse des pertes record

Après une année noire marquée par le scandale des moteurs truqués, le constructeur automobile allemand Volkswagen présentait ce jeudi matin son bilan 2015, entaché d’une perte record de 1,6 milliard d’euros.

(Avec 9.900.000 voitures écoulées, les ventes mondiales de Volkswagen sont en repli de 2% par rapport à l’année précédente © MaxPPP)

 Des ventes en baisse et une image de marque en berne. Le contrecoup du Dieselgate était prévisible, les chiffres 2015 le confirment. Avec 9.900.000 voitures écoulées, les ventes mondiales de Volkswagen sont en repli de 2% par rapport à l’année précédente.

A LIRE AUSSI ►►► Expliquez-nous l'empire Volkswagen

La réputation de fiabilité du groupe allemand a immédiatement pâti du scandale, comme est forcé de le reconnaître le PDG Matthias Müller : "Nous savons que nous avons beaucoup déçu avec cette affaire. Mais nous assumons nos responsabilités. Et nous travaillons de toutes nos forces pour rétablir la confiance ".

Le rachat des moteurs truqués coûtera à lui seul huit milliards d’euros

Les retombées à plus long terme de cette année noire sont encore difficiles à chiffrer. Mais l’opération de rachat des voitures truquées pourrait coûter à elle seule huit milliards d’euros. "La bonne nouvelle, malgré tout , souligne Matthias Muller, c’est que notre groupe est suffisamment robuste pour supporter les conséquences financières de ce scandale ."

Le groupe a récupéré sa place de leader mondial

Les 16 milliards de provisions prévues en 2015 doivent permettre de traverser l’orage, estime la direction. Volkswagen veut maintenant regarder de l’avant. Première indication positive pour 2016 : le groupe de Wolfsburg est repassé n°1 mondial devant Toyota au premier trimestre.