Cet article date de plus de cinq ans.

Scandale Volkswagen : une information judiciaire pour "tromperie aggravée" ouverte en France

Le géant automobile allemand Volkswagen est soupçonné d'avoir équipé des véhicules d'un logiciel permettant de tromper les contrôles antipollution. Trois juges d'instruction ont été désignés.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : < 1 min.
 (Trois juges d'instruction ont été désignés pour mener les investigations qui concernent les véhicules vendus en France © MaxPPP)

Une information judiciaire pour tromperie aggravée a été ouverte par le parquet de Paris le 19 février contre le constructeur automobile allemand. Trois juges d’instruction ont été désignés.

Le géant automobile est accusé d’avoir installé des logiciels permettant de fausser les contrôles antipollution de ses véhicules les plus vendus. Dans le monde, quelque onze millions de véhicules ont été équipés du logiciel litigieux.

Le scandale avait provoqué un tollé dans l’opinion, des dépôts de plaintes, l’ouverture de plusieurs enquêtes dans plusieurs pays et la démission du patron du groupe, Martin Winterkorn.

A LIRE AUSSI ►►►Expliquez-nous l'empire Volkswagen

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.