Radio France : la grève suspendue jusqu'à début mars

L'assemblée générale des salariés de Radio France a suspendu le mouvement de grève illimitée lancé le 25 novembre 2019 à l'appel de la CGT. La décision est effective à partir du lundi 03 février à minuit.

La maison de la radio à Paris dans le 16e arrondissement en décembre 2019.
La maison de la radio à Paris dans le 16e arrondissement en décembre 2019. (VINCENT PILLET / FRANCE-BLEU DRÔME-ARDÈCHE)

Les salariés de Radio France réunis en assemblée générale lundi 03 février à la mi-journée ont voté la suspension de la grève illimitée contre le plan d'économies et les suppressions de postes, lancé par la CGT le 25 novembre 2019. La décision a été prise à 25 voix pour, 16 contre et 29 abstentions.

Le mouvement, qui avait déjà connu une pause fin décembre, est suspendu à partir du lundi 03 février minuit. Reconduit de jour en jour, il aura duré 63 jours. Une assemblée générale se tiendra chaque semaine en vue d'un nouveau préavis pour le tout début du mois de mars. Les autres syndicats de Radio France ont eux appelé ponctuellement à des arrêts de travail.

Négociations entre direction et syndicats

De son côté, la directrice des Ressources Humaines de Radio France a indiqué lundi 03 février dans un mail aux salariés que "la semaine dernière, quatre organisations syndicales ont donné leur accord pour négocier une rupture conventionnelle collective (RCC). Les quatre syndicats signataires représentent la majorité des voix aux dernières élections professionnelles".

Si la direction et les syndicats parviennent à un accord, la rupture conventionnelle collective remplacera automatiquement le plan de départs volontaires. Elle permet plus de souplesse en ouvrant la possibilité de remplacer des départs, et des possibilités de départ, notamment en retraite, à plus de salariés avec un accompagnement financier. Les négociations ont débuté vendredi 31 janvier pour une durée de deux mois.

Vendredi 31 janvier, le ministre de la Culture Franck Riester avait reçu l'ensemble des syndicats et la direction de Radio France, pour la première fois depuis le début du mouvement. Le plan Radio France 2020-2022 prévoit 60 millions d'euros d'économies et 299 suppressions de postes (avec 76 créations de postes en parallèle).