Suppression de la redevance : l'appel à la grève a été particulièrement suivi dans l'audiovisuel public

Publié
Suppression de la redevance : l'appel à la grève a été particulièrement suivi dans l'audiovisuel public
FRANCE 2
Article rédigé par
M.De Chalvron - France 2
France Télévisions

Les syndicats de l'audiovisuel public avaient appelé à la grève, mardi 28 juin 2022, afin de protester contre le projet de suppression de la redevance. L'appel à la grève a été particulièrement suivi. 

Les syndicats de l'audiovisuel public ont appelé à la grève, mardi 28 juin, pour protester contre le projet de suppression de la redevance. "Le gouvernement, aujourd'hui, n'a présenté aucune piste concrète pour compenser la suppression de la redevance (…) il a dit 'ce sera pris dans le budget de l'État", s'inquiète une femme. Candidat, Emmanuel Macron s'était engagé à supprimer la redevance pour le pouvoir d'achat des Français et cette mesure devrait figurer sur le projet de loi du gouvernement.  

Une création en 1933 

La redevance a été créée en 1933 pour la radio, puis élargie à la télévision en 1949. En France, 23 millions de foyers disposant d'un téléviseur y sont assujettis. Ils paient 138 euros par an, ce qui rapporte 3,2 milliards d'euros. La taxe permet de financer différents médias publics : France Télévisions, Radio France, Arte ou France 24, ainsi que le cinéma. "Sans redevance, c'est-à-dire sans contribution affectée, il y a une menace sur l'indépendance", affirme Julia Cagé, professeur d'économie.  

Comment permettre à chacun de mieux s'informer ?

Participez à la consultation initiée dans le cadre du projet européen De facto sur la plateforme Make.org. Franceinfo en est le partenaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.