Réunion du bureau national du PS : pas de sanction pour les frondeurs

La grande famille du PS se retrouvait pour une réunion ce mardi 24 février après les évènements de la semaine dernière. Une équipe de France 3 revient sur cette réunion.

France 3

La réunion du bureau national du Parti socialiste se tenait ce mardi 24 février au siège du parti, rue de Solférino à Paris. Une semaine après le recours de Manuel Valls au 49-3 pour faire passer la loi Macron, les frondeurs étaient très attendus. Certains d'entre eux sont menacés par des sanctions après avoir défié l'autorité du chef du gouvernement mardi dernier.

Une résolution prise

Mais Jean-Christophe Cambadelis a opté pour le grand écart. Pas de sanction, encore moins d'exclusion, juste le choix du consensus. "J'ai privilégié le chemin du rassemblement. Je suis contre la fragmentation. Je ne voyais pas dans le moment un débat conduisant aux exclusions, et j'ai eu raison de le faire puisque le bureau national m'en a récompensé. Je n'ai pas eu de vote contre", a déclare le Premier secrétaire du PS.

Toutefois, pour ne va revivre les divisions vécues avec la loi Macron, une résolution a été prise : lorsqu'un texte divisera les socialistes, c'est le bureau national qui actera la consigne de vote que chacun devra suivre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, le 24 février 2015, à Paris.
Le Premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, le 24 février 2015, à Paris. (JOEL SAGET / AFP)