Loi Macron : Manuel Valls va une nouvelle fois engager sa responsabilité

En direct de l'Assemblée nationale, Hélène Hug, fait le point avant le vote en deuxième lecture de la loi Macron.

FRANCE 2

Faute de majorité assurée, Manuel Valls engagera demain, mardi 16 juin, sa responsabilité pour l'adoption en deuxième lecture de la loi Macron. "Manuel Valls avait dit qu'il ne voulait prendre aucun risque et qu'il voulait aller vite sur la loi Macron. Ce 49.3 n'est donc pas vraiment une surprise", souligne Hélène Hug. Le Premier ministre l'avait déjà utilisé en première lecture faute de certitudes. "Cette fois encore, il s'agit de ne pas prendre de risque avec les députés frondeurs et écologistes", ajoute la journaliste de France 2.

Même scénario

Un choix de Manuel Valls qui vise également à éviter d'interminables débats. "Plus d'un millier d'amendements ayant déjà été annoncés", poursuit Hélène Hug.
"L'opposition a d'ores et déjà exprimé son intention de déposer une motion de censure. Le Front de gauche aussi", détaille la journaliste avant de conclure : "En février dernier, elle avait recueilli 234 voix, insuffisant pour faire tomber le gouvernement. Ce scénario devrait donc se répéter cette semaine, et la loi Macron sera alors considérée comme adoptée par l'Assemblée nationale".

Le JT
Les autres sujets du JT
Manuel Valls à l\'Assemblée nationale, à Paris, le 9 juin 2015.
Manuel Valls à l'Assemblée nationale, à Paris, le 9 juin 2015. (HARLES PLATIAU / REUTERS)