Le gouvernement travaillerait sur une augmentation de la TVA de deux points

Elle pourrait être intégrée au prochain projet de loi de finances.

Le Premier ministre, Manuel Valls, le 4 septembre 2014, à Toul (Meurthe-et-Moselle).
Le Premier ministre, Manuel Valls, le 4 septembre 2014, à Toul (Meurthe-et-Moselle). (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)

La TVA va peut-être s'alourdir, selon Le Figaro et Libération, jeudi 4 septembre. Le Figaro, qui cite une "source gouvernementale", affirme que l'exécutif planche sur une hausse de 2% de la TVA qui pourrait être intégrée au prochain projet de loi de finances. "L'arbitrage final devrait intervenir dans les jours qui viennent", a précisé une source gouvernementale à Libération.

Cette mesure pourrait faire entrer 15 milliards d'euros dans les caisses de l'Etat. Si la mesure est impopulaire, la source du Figaro rappelle que "politiquement tout est dur, (...) mais n'est-ce pas une nécessité d'abaisser la dépense publique quand l'inflation est très basse ?"

Compenser les effets de la croissance atone

Mercredi, le député socialiste Christophe Caresche estimait, dans Les Echos, que "compte tenu du contexte de très faible inflation, une hausse de 2 points du taux normal de TVA – aujourd'hui à 20% - est concevable et même souhaitable. Cela nous amènerait à un niveau similaire à certains pays du Nord de l'Europe." Il ajoute que les 15 milliards d'euros perçus pourraient "compenser le manque à gagner de recettes fiscales dû à la croissance atone ; poursuivre la réduction des déficits et financer la fusion entre la prime pour l’emploi et le RSA qui sera coûteuse".

Au lendemain de la nomination du gouvernement Valls 2, Matignon avait annoncé que l’augmentation de la TVA n'était "pas à l'ordre du jour", après que Libération ait avancé que l'idée était dans les cartons. Jeudi, Bercy a réitéré le même type de démenti selon un journaliste du Monde.