Environnement : quand le matériel de pêche pollue l’océan

Chaque année, des centaines de milliers de tonnes de matériel de pêche polluent l’océan. 

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

À 1 600 km au nord-ouest de la ville sud-africaine du Cap, à bord de l’Arctic Sunrise, Pascal Van Erp et son équipe patrouillent pour évaluer l’ampleur de la pollution liée au matériel de pêche abandonné. "Lorsque des engins de pêche sont perdus dans les océans sans intervention humaine, c’est une sorte de cercle de la mort. Le poisson se fait attraper par le filet ou par les lignes. Il meurt et attire d’autres animaux qui tombent dans le même piège et meurent aussi. C’est un processus sans fin", explique Pascal Van Erp, fondateur de l’ONG Ghost Fishing.

640 000 tonnes de matériel de pêche abandonnées chaque année en mer

Les Nations unies estiment que 640 000 tonnes de matériel de pêche sont abandonnées en mer chaque année. Ce matériel constitue plus de 85% des déchets plastiques retrouvés sur les fonds ou les reliefs sous-marins. "Ce filet que nous avons trouvé était déjà envahi par la vie marine, ce qui donne à penser qu’il est dans l’eau depuis un certain temps. Partout où nous déposons notre drone sous-marin, nous trouvons des traces de l’industrie de la pêche, des cordes, des petits filets ou des pièges complets", souligne Thilo Maack, expert océanique de Greenpeace.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Un bateau japonais servant pour la pêche à la baleine, au port d\'Ayukawa, à Ishinomaki (Japon), le 26 avril 2014. 
Un bateau japonais servant pour la pêche à la baleine, au port d'Ayukawa, à Ishinomaki (Japon), le 26 avril 2014.  (KAZUHIRO NOGI / AFP)