Portugal : bientôt une taxe d'ensoleillement

Au Portugal, une nouvelle taxe fait polémique. Et pour cause, elle vise l'ensoleillement des habitations. Explications.  

FRANCE 2

Le soleil sur les façades, au Portugal, c'est 300 jours par an. Un privilège qui pourrait bientôt coûter cher au contribuable, car le gouvernement a eu une idée : taxer l'ensoleillement. Ainsi, si un logement est ensoleillé, l'impôt foncier augmentera de 20%. S'il est à l'ombre, il baissera de 10%. Même logique pour la vue. Plus 20% d'impôt foncier pour une vue dégagée ou sur la mer, moins 10% pour une vue sur le cimetière.  

"C'est plus juste fiscalement"

L'évaluation se fera au cas par cas, immeuble par immeuble par des experts agréés. "Sur le marché, le prix est déjà différent entre un appartement en rez-de-chaussée et un appartement au troisième étage. Donc l'idée c'est que la taxe reflète aussi cette différence d'ensoleillement. C'est plus juste fiscalement", affirme Jamila Madeira, députée PS. Cette taxe ne devrait rien rapporter à l'État puisque les logements à l'ombre en payeront moins, et ne devrait pas non plus impacter les investissements étrangers, la taxe d'habitation restant moins élevée qu'en Espagne ou qu'en France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Bain de soleil sur la plage de Merville-Franceville-Plage (Calvados) le 7 septembre 2016.
Bain de soleil sur la plage de Merville-Franceville-Plage (Calvados) le 7 septembre 2016. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)