Réformes fiscales : les dons aux associations sont en chute libre

2018 est une année noire pour les associations : les dons sont en forte baisse. Les réformes fiscales auraient largement contribué à cette chute.

France 2

Pour les associations, la douche froide a eu lieu en juin. Au moment du premier calcul post suppression de l'Impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Le meilleur moyen d'y échapper, c'était le don. Mais après la réforme, il manquait aux associations 150 millions d'euros, soit la moitié de la collecte. - 65% pour les Orphelins Apprentis d'Auteuil, - 40% pour la Fondation de France, ce qui veut dire 300 projets de moins qui seront financés.

20 % de perte en moyenne

"Les associations ont alerté sur ce risque de baisse des dons et cette situation n'a pas été anticipée. Évidemment, nous allons demander à l'État de compenser", explique Florent Gueguen, directeur général de la Fédération des acteurs de la solidarité (FNARS). Sans compter qu'à l'autre bout de l'échelle sociale, les retraités représentent le principal bataillon des donateurs et que la hausse de la Contribution sociale généralisée (CSG) les a fortement pénalisés. Même si les dons ont un peu repris en fin d'année, il manque encore à peu près 20% de dons par rapport à l'an dernier.

Le JT
Les autres sujets du JT
A l\'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, le 1er décembre 2018, dix associations – parmi lesquelles Aides, Sidaction et Médecins du monde – publient une tribune sur franceinfo pour interpeller les chefs d\'Etat.
A l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, le 1er décembre 2018, dix associations – parmi lesquelles Aides, Sidaction et Médecins du monde – publient une tribune sur franceinfo pour interpeller les chefs d'Etat. (GODONG / BSIP / AFP)