Prélèvement à la source : un an après sa mise en place, Gérald Darmanin salue une réforme réussie

Le prélèvement à la source souffle sa première bougie. Alors, quel est le bilan de cette mesure qui faisait douter les contribuables et le président lui-même ?

france 3

Il fait désormais partie du quotidien des Français. Au final, le prélèvement à la source est entré plutôt facilement dans les mœurs, si bien qu'un an après sa mise en place, ce système ne fait presque plus débat. "Mieux vaut dépenser tous les mois une petite somme, que faire un gros chèque à la fin de l'année", estime un contribuable. Pourtant, avec la réforme, les salariés s'inquiétaient, se demandant quels allaient être leurs revenus. Les patrons, surtout dans les PME, ne savaient pas comment mettre en place ce prélèvement à la source.

Un travail supplémentaire et des mises à jour logicielles qui ont eu un coût

Désormais, le patronat le reconnaît, tout s'est plutôt bien passé. "On ne peut pas nier que cela fonctionne. Par contre, c'est un travail supplémentaire pour l'entreprise, et puis il a fallu faire des mises à jour logicielles qui n'ont pas été gratuites", explique François Asselin, président de la CPME (Confédération des petites et moyennes entreprises). Le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin ne cache pas, lui, sa satisfaction. Il a salué mardi 28 janvier une réforme réussie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Enveloppe contenant la déclaration d\'impôts.
Enveloppe contenant la déclaration d'impôts. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)