Prélèvement à la source : retraités ou chômeurs, vous ne paierez pas 13 mois d'impôt sur le revenu

Dans le cadre de notre appel à témoignages, certains d'entre vous nous interrogent sur leurs revenus touchés en janvier 2019 mais au titre de décembre 2018, et soumis au prélèvement à la source. Risquez-vous d'être imposés deux fois ? La réponse est non. 

Les pensions de retraite et indemnités chômage du mois de décembre 2018, versées en janvier 2019, sont soumises au prélèvement à la source.
Les pensions de retraite et indemnités chômage du mois de décembre 2018, versées en janvier 2019, sont soumises au prélèvement à la source. (FRED TANNEAU / AFP)

Gérald Darmanin s'est voulu rassurant en affirmant sur France 2, le 28 janvier, que l'instauration du prélèvement à la source s'était déroulée "sans bug". Pour autant, vous êtes nombreux, dans le live de franceinfo, ou en réponse à notre appel à témoignages, à nous faire part de votre incompréhension sur certaines situations.

>> Prélèvement à la source : l'erreur de calcul qui a inquiété les retraités

C'est notamment le cas de @Jacques et @Jdb, qui s'inquiètent d'un prélèvement en janvier sur leur pension de retraite pour un montant correspondant à décembre 2018. C'est également le cas pour les demandeurs d'emploi soumis à l'impôt sur le revenu, dont les allocations pour le mois de décembre ont été versées en janvier, amputées de l'impôt sur le revenu.  

Question posée dans notre appel à témoignages.
Question posée dans notre appel à témoignages. (FRANCEINFO)

Question posée dans notre appel à témoignages. 
Question posée dans notre appel à témoignages.  (FRANCEINFO)

Une situation normale

Il ne s'agit pas d'une erreur et on peut rassurer ceux qui sont concernés : vous n'allez pas être prélevés sur 13 mois pour une même année fiscale. Explications.

Cette situation est normale, puisque les pensions de retraite et les indemnités de Pôle emploi sont versées avec un mois de décalage. Ainsi, les revenus du mois de décembre 2018 ont été versés au début du mois de janvier 2019. Mais pas d'inquiétude, rien n'a changé avec l'instauration du prélèvement à la source : les pensions de décembre 2017 étaient déjà versées en janvier 2018 et comptaient dans le calcul des revenus de 2018. De même, celles versées en décembre 2019 compteront pour 2020. Vous êtes donc toujours bien imposés sur 12 mois.

Rappelons également que, selon l'administration fiscale, un revenu imposable est soumis à l'impôt sur le revenu à partir du moment où il est mis à disposition, à savoir versé, à son bénéficiaire. Et cette règle-là non plus n'a pas changé. Sur RMC, dès le 2 janvier, Christian Bourreau, le président de l'Union française des retraités, avait rassuré les contribuables concernés : "Il y avait une petite incertitude pour les pensions de la Caisse nationale d'assurance-vieillesse (CNAV) qui sont payées en début d'année : certaines personnes ont pensé que ce serait l'occasion de payer deux fois. On les a rassurées, il n'y a pas de risque de ce côté-là."