Crise sanitaire : le viager s'offre une nouvelle jeunesse

Face à l'épidémie de Covid-19, de plus en plus de personnes âgées se disent qu'il vaut mieux un bon viager qu'une mauvaise et coûteuse maison de retraite. Avec la rente qu'ils touchent, ils peuvent se payer une aide à domicile si besoin.

Sa petite maison en Vendée, Jacqueline Laigneau ne s'en lasse pas. Elle y habite depuis 29 ans. Aujourd'hui les murs ne lui appartiennent plus, mais grâce à une vente en viager, elle peut continuer à occuper les lieux et à profiter de son jardin. Pour ce 85 mètres carrés, l'acquéreur va lui verser plus de 67 000 euros à la signature, et surtout une rente à vie de 364 euros tous les mois. Un revenu qui lui permet de se faire aider pour rester chez elle le plus longtemps possible. 

La crise sanitaire a été un délic

La crise sanitaire a été un délic pour la retraitée. "Là au moins si j'ai besoin d'une infirmière je la ferai venir, et ce sera aussi bien que d'aller dans les Ehpad", explique Jacqueline. Elle estime que "ce qui s'est passé cette année fait un peu peur". C'est une agence spécialisée des Sables d'Olonne, en Vendée, qui a géré la transaction. Ici l'activité s'est intensifiée ces dernières semaines. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une personne âgée en fauteuil roulant devant un mur.
Une personne âgée en fauteuil roulant devant un mur. (RAUL ARBOLEDA / AFP)