Marseille : le fléau des logements insalubres

Après l'effondrement de plusieurs immeubles à Marseille (Bouches-du-Rhône), qui a fait au moins six victimes, les habitants dénoncent l'insalubrité des logements et l'action de la ville est pointée du doigt.

Voir la vidéo
FRANCEINFO

En plein centre-ville de Marseille (Bouches-du-Rhône), des immeubles tombent en ruine depuis des années. Les habitants n'en peuvent plus. "C'est l'enfer total", lance un homme. "À l'intérieur, c'est complètement des taudis", assure un autre. "Faites quelque chose, ne laissez pas les gens crever", lance un homme à l'adresse de Jean-Claude Gaudin, le maire de Marseille.

40 000 logements insalubres

Dans la cité phocéenne, beaucoup d'immeubles sont insalubres. C'est ce qu'avait conclu en 2015 Christian Nicol, alors inspecteur général de l'administration du développement durable. Dans son rapport, il démontrait qu'un Marseillais sur huit vivait dans un logement indigne, soit 40 000 logements.

En 2011, face à cette situation, la mairie avait annoncé un investissement d'un milliard d'euros pour la rénovation urbaine. Pour Christian Nicol, ce n'est pas qu'une question d'argent, c'est aussi un problème de gestion. La municipalité n'utiliserait pas toutes les aides financières à sa disposition pour rénover ses logements. La mairie explique que si les travaux mettent du temps à démarrer, c'est à cause des procédures administratives.

Un immeuble vétuste à Marseille
Un immeuble vétuste à Marseille (FRANCEINFO)