Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Le Roux demande aux patrons d'"arrêter de pleurnicher"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
EUROPE 1
Article rédigé par
France Télévisions

Le patron des députés socialistes dénonce la "posture rétrograde" du patronat, qui critique la politique fiscale du gouvernement et offre de créer un million d'emplois en cinq ans, en contrepartie d'un geste du gouvernement.

Bruno Le Roux, le président du groupe PS à l'Assemblée nationale, s'indigne : "J'ai trouvé quelque peu indécent, en tout cas inacceptable, le comportement des chefs d'entreprise avec leurs cartons jaunes." Mardi à Lyon (Rhône), des patrons réunis à l'appel du Medef et de la CGPME les ont brandis symboliquement à l'adresse du chef de l'Etat. Au micro d'Europe 1 vendredi 11 octobre, le député a enjoint aux patrons d'"arrêter de pleurnicher", et a dénoncé leur "posture rétrograde"

Le patron des députés socialistes cible ensuite Pierre Gattaz, le patron des patrons, qui se fixe pour objectif la création d'un million d'emplois nets en cinq ans, mais demande en contrepartie un geste du gouvernement. "Mais à quelles conditions ?", a lancé l'élu de Seine-Saint-Denis. "D'une meilleure compétitivité ? Nous le faisons. D'une réforme du marché du travail ? Nous le faisons. D'une fiscalité qui puisse être discutée avec le patronat ? Nous le faisons."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Entreprises

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.