Cet article date de plus de six ans.

Pas de crise pour les grands patrons

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Pas de crise pour les grands patrons
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

La rémunération des grands patrons a fait un bon de +20% en 2015. La statistique concerne les 120 premiers groupes français.

Au sommet des plus grandes entreprises, les salaires n'ont aucune limite et donnent le vertige. En 2015, nouveau record, les rémunérations des dirigeants du CAC40 grimpent de 18%. Sur le podium des patrons les mieux payés, Carlos Ghosn payé 15,6 millions d'euros par Renault-Nissan en 2015. En deuxième place, Gilles Gobin à la tête de la société Rubis avec 16,4 millions d'euros. Et en tête, Olivier Brandicourt, Sanofi, avec 16,8 millions d'euros dont 7 millions de primes de bienvenue.

"Une forme de dérive"

Des salaires aujourd'hui sans rapport avec les résultats financiers des entreprises, selon ce cabinet qui conseille les actionnaires. "Ces dirigeants, lorsque les résultats ne sont pas bons, on estime que ce n'est pas de leur faute. Lorsque les résultats sont très bons, on estime que c'est grâce à eux. Avec ce type de raisonnement, on arrive à une forme de dérive", selon Loïc Dessaint de Poxinvest.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.