Cet article date de plus de cinq ans.

Retards de paiement : l'État a fait "beaucoup d'efforts" mais...

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
molinie verdier
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Agnès Verdier-Molinié, directrice de la fondation iFRAP, est l'invitée du Grand Soir 3 ce mercredi 7 septembre pour parler des retards de paiement de l'État et des collectivités locales.

"Plus la collectivité locale est petite, plus le délai de paiement va être réduit et le délai légal de trente jours respecté", explique Agnès Verdier-Molinié, directrice de la fondation iFRAP, dans le Grand Soir 3 ce mercredi.

"En moyenne, la France est à 12,2 jours de dépassement des délais de paiement, entreprises et administrations confondues. L'Allemagne est à 6,4 jours. 35% des donneurs d'ordre paient à temps en France, en Allemagne c'est 71%. On a encore énormément de progrès à faire. Mais en Italie, Espagne ou Portugal, les délais sont largement plus importants qu'en France", précise-t-elle.

L'Administration "doit montrer l'exemple"

"L'État, qui doit montrer l'exemple, est plus mauvais payeur que les entreprises privées et dépasse de 14 jours les délais de paiement", ajoute-t-elle.

Agnès Verdier-Molinié rappelle qu'il y a "dix ans, le dépassement du délai de paiement était à une moyenne de 41 jours. Il y a beaucoup d'efforts qui ont été faits, notamment avec la numérisation des factures. Mais il y a toujours des poches de difficultés comme le ministère de la Justice ou les hôpitaux".

La directrice de la fondation iFRAP est optimiste pour l'avenir : "On va réduire les dépenses de fonctionnement et augmenter les commandes publiques avec des délégations de service public et donc transférer au privé une partie de l'activité publique, ce qui demande aussi d'être plus vertueux".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.