Cet article date de plus de six ans.

La Croix-Rouge épinglée par l'inspection du travail

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
La Croix-Rouge épinglée par l'inspection du travail
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le recours intensif aux heures supplémentaires est une pratique courante des entreprises. La Croix-Rouge en fait partie.

La Croix-Rouge, dont le siège parisien emploie 480 personnes, est dans le viseur de la justice. Les inspecteurs du travail y ont en effet relevé 3 800 infractions au code du travail pour la seule année 2014. Journées à rallonge, dépassement de la durée maximale de travail, privation du repos quotidien minimal..., le rapport met en lumière une organisation du travail illégale, dangereuse et pathogène.

Une situation liée à ses "missions d'urgence" ?

De son côté, la Croix-Rouge se défend. Elle confirme les dépassements d'horaires, mais les justifie par ses missions d'urgence. "On s'est laissé un peu prendre dans le schéma de dire, 'il faut donner beaucoup parce qu'il y a de la souffrance'. On n'a pas fait suffisamment attention à ça [...]. On est un peu rappelé à l'ordre d'une certaine manière. On l'entend. On met en place les actions qu'il faut pour arriver à trouver un juste équilibre", a commenté Philippe Cafiero, directeur des ressources humaines de la Croix-Rouge.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.